Yahoo, Areva, HP… que dire de ces femmes au pouvoir qui « plantent » l’entreprise

Voici l’article extraite de ma Chronique « Les Entrepreneuriales (pour le Renouveau Economique) » paru ce matin dans « The Conversation ».

Yahoo, Areva, Hp, … Ces femmes qui « plantent » l’entreprise: Et si la pente était savonnée ?

Il est certes un peu provocateur et certain(e)s d’entres vous m’ont déjà rétorqué que l’on ne demande pas à un homme qui se plante si c’est un homme.

Fi de ce raisonnement tautologique, non pas par mépris de la critique (bien au contraire surtout lorsque l’on connait la personne qui l’émet: une amie et une brillante manager !) mais parce que mon propos se veut plus questionnable : Je sais (et c’est une évidence) que des hommes se plantent. L’histoire économique en est pleine et je veux éviter aux femmes les adages du type « L’égalité sera pleine lorsqu’une femme incompétence sera au pouvoir » (La phrase est de Françoise Giroud de mémoire). Je pense que si on souhaite mener un combat de « plus de femmes leaders, plus de femmes au pouvoir », c’est justement pour que ces dernières ne fassent pas les mêmes erreurs ! Si un tel combat doit être mené, il ne doit aucune servir la promotion du désir de puissance (dans un sens Nietzschéen) d’une femme comme individu. A titre personnel, ce combat ne m’intéresse pas. Le combat ne vaut que si bénéfice territorial, sociétal il y a… Une femme au pouvoir, plus de femmes au pouvoir, OK mais à condition que les résultats soient pour un mieux-être social et pour une recréation de richesses.

Voici, en quelques mots, les soubassements de l’article que je livre ici à votre lecture.

Merci de vos commentaires et bel été !