Des femmes qui créent des emplois dans les quartiers : avec nous, faites-en une réalité

Depuis 2016, la chaire Femmes et Renouveau Économique (FERE) de Grenoble École de Management accompagne les femmes dans leurs projets de création d’entreprise. À partir de 2021, elle concentre ses efforts sur l’entrepreneuriat féminin dans les quartiers, en particulier dans le quartier de la Villeneuve, à Grenoble (Isère) et à Pantin (Seine Saint-Denis).

Nos objectifs

  • donner envie d’entreprendre aux femmes des quartiers*
  • les aider à identifier des marchés porteurs
  • imaginer des dispositifs d’accompagnement innovants, en s’inspirant de travaux de recherche et d’observations de terrain
  • expérimenter dans les quartiers avec les acteurs locaux (mairies, associations, services de l’État) et mesurer les résultats
  • à plus long terme, dupliquer ailleurs les solutions qui marchent !

* mais aussi attirer des entrepreneures qui veulent créer dans les quartiers.

Les villes où nous intervenons

Grenoble – La Villeneuve (Isère)

Ce quartier situé au sud de Grenoble compte 12 000 habitants sur 56 hectares. Il totalisait 2 270 demandeurs d’emploi mi-2020, pour un taux de pauvreté de 42%. On y trouve environ 400 entreprises, mais 80% n’emploient aucun salarié.

Pantin (Seine-Saint-Denis)

Cette ville de la petite couronne parisienne compte 57 000 habitants. Elle est caractérisée par un revenu fiscal médian très inférieur à la moyenne nationale et un taux de chômage de plus de 13% en 2017. Elle accueille plus de 1400 entreprises, notamment BNP-Paribas, Hermès ou la SNCF (Technicentre Est Européen).

Aubagne (Bouches du Rhône)

Cette ville du Bouche du Rhône compte plus de 47 000 habitants. Elle est caractérisée par un taux de chômage qui s’élevait à 14,9% en 2017.

 

Témoignage : Nacera ROZCZKO

« Jeune maman de deux enfants, et titulaire du diplôme d’état d’enseignante de la conduite. Forte d’une expérience entrepreneuriale concluante à Grenoble Villeneuve, QPV dont je suis issue. Je marraine la chaire FERE pour partager mon expérience. Le parcours de Séverine, ses domaines de compétences, et l’originalité de sa CHAIRE, m’ont convaincue de m’y associer.
L’envie de partager notre expérience du champ des possibles en la matière, d’aller vers de nouvelles formes de collaborations, avec l’objectif d’influer positivement le monde économique de demain et de mettre en avant la diversité, nous rapproche aujourd’hui, et nous permettra je l’espère d’ouvrir la voie sur ce terrain encore trop déserté. »